Foix Terre d'Histoire

Foix Terre d'Histoire
Des Affiches des
spectacles passés




L'association Foix Terre d'Histoire



                                - Historique : retour en arrière (de la naissance à nos jours)
                                        L'organigramme
                                               
Les présidents
                                               
Le bureau
                                               
Le conseil d'administration

                               
 -
Les différentes commissions






Retour en arrière

(merci à Jeanette Malterre, une des premières costumières du spectacle et Jimmy Gadal, scénariste, pour leurs précieux renseignements)

Tout a commencé en mille neuf cents cinquante sept, il y a 58 ans déjà.

A la demande du Préfet de l’Ariège et du Conseil Général, un spectacle Son et Lumière est créé à Foix; le support visuel est grandiose, il s’agit des 3 tours de la forteresse comtale. 

Pour recevoir les badauds séduits, un espace est aménagé sur un champ en friche dans le quartier de L’Espinet, au pied de l’imposant monument.

Pendant quelques années, dès la nuit tombée et en périodes estivales, ce pré pentu, remodelé en diverses terrasses, accueille des milliers de curieux ébahis par le spectacle proposé et pendant lequel les décibels se marient à merveille avec les faisceaux lumineux couvrant les pierres des tours comtales.

Sur des textes du Duc de Lévis-Mirepoix de l'Académie française, on y parle déjà de Roger Bernard, de Gaston Phébus et d'Henri IV …

On utilisa aussi ce bel espace comme salle de spectacle de plein air pour les fêtes de Foix dans laquelle se produiront des vedettes comme Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, les Compagnons de la Chanson etc...

Mais l’aventure s’arrêtera quelques années plus tard, dans les années 60.

L’Espinet divorcera du château, et la nature, implacable, reprendra ses droits.

Fin du 1er acte.
                                                                   ****************

1979: Jimmy Gadal, accompagné de Jeannot Stalh, Pierre Ville et Jean-Marc Cot, suivis ensuite par l'Office de Tourisme, le Comité des Fêtes, l'Association des Commerçants, la Chambre de Commerce et autres acolytes fuxéens (Armand Azéma, Jean Surre, Gérard Mazas, Jacques Marty, Daniel Roques, Bernard Teisseire, Bernard Crouzil, Pierre et Jean-Paul Rouch, les frères Guttierez, Gilles Teychenné, Claverie...) enfantent une association (le COPAF) dans le but de dynamiser la ville pendant les mois d’été.

La machine se met en marche. C’est le début d’un long trajet qui se poursuit encore de nos jours.

L’idée, originale et unique, est de proposer aux fuxéens, ariégeois et touristes, une manifestation jamais vue jusqu’à maintenant : les Journées Médiévales de Foix.

La mairie appuie cette fine pensée. Elle ne quittera plus jamais cet élan naissant.

Le premier parrain de cet audacieux projet est une star historique et un jet setteur reconnu : Gaston Phébus, Comte de Foix. L’acteur Jean-Claude Drouot, incarnant cet illustre personnage à la télé est intronisé citoyen d’honneur de la ville de Foix, ainsi que Myriam de Béarn auteur du livre "Gaston Phébus le Lion des Pyrénées".


Pendant plusieurs années, les marchés médiévaux envahiront le centre ville: on y trouve artisans, commerçants, paysans et artistes qui égayeront de grands rassemblements populaires.
C’est le temps de la balade romantique dans les ruelles, des flâneries bucoliques à Saint-Volusien, La Halle, Place Violet ou Mercadal; c’est le temps des beaux lanceurs de drapeaux transalpins, des tendres musiciens ibères, des cocasses troupiers français.
C’est le temps des agapes sous les étoiles où des peuplades de convives venaient se ripailler de mets locaux.
C’est le temps des égarements lors d’apéritifs prolongés à l’abri des échoppes et à la vue des ribaudes, coqueberts et autres boursemolles.

L’Hypocras régnait sur la place publique, tout comme d’autres breuvages, dont le célèbre LI de Paulus Ricardus ou le non moins apprécié Muscatem Rivesaltem.


Pendant plusieurs années, les rues fuxéennes embrassaient des défilés historiques élégants.
C’était le temps des belles tenues d’apparat, des montures imposantes, des ânes peu dociles, des carrosses rutilants, des charrettes surchargées, des hordes canines, des notables pavanant et d’un peuple endimanché.
C’était le temps des cracheurs de feu stimulant le peuple, et celui des cracheurs d’eau accourant de la verte vallée Barguilléroise vers la grande Ville (petit clin d’œil à Pierre).
C’était le temps où crottes, crottins, bouses et autres productions animales embaumaient l’air ambiant.


Pendant plusieurs années, on s’extasia devant des tournois de chevalerie colorés lors de luttes équestres épiques.
On se rappelle avoir entendu, et pour certains écouté, avec grande attention, la messe en occitan.
C’était aussi le temps où FR3, TF1 et Radio Monté Carlo se déplaçaient pour couvrir l'évènement. Manquait à l’appel, hélas, Radio Montaillou qui n’émettait pas déjà. On lui pardonnera.


Naquit, lors de ces temps de réjouissances, et grâce à l’esprit créatif de Jimmy, un Son et Lumière au château sous forme de pyrosymphonie. 
Vinrent ensuite, et toujours sous l'égide de Jimmy, les premiers spectacles vivants. Avec les Bateleurs du Comté de Foix, une unique représentation nocturne se déploya sur le Champ de Mars en été 1982. Son nom: La Nuit des Légendes.
Cette prestation scénique lancera la grande aventure des spectacles fuxéens.

Les 4 années suivantes, il fallut prendre de la hauteur. On assiégea donc le château de Bellissens ou du moins ce qu’il en restait, et son parc ombragé. D’autres prestations artistiques allaient divertir les nombreux publics présents:
- La Nuit des 3 sortilèges 
- La nuit des vengeances
- Le brasier ardent
- Il était une Foix… l’Ariège


Et la roue tourna...

Au milieu de la décennie quatre-vingt, on se lassa de festoyer: on délaissa poularde, gourdasse et vinasse gouleyante; on oublia la rue et la place publique.

Mais le temps ne s’arrête jamais.
Si l’on sût tirer un trait de ces plaisantes Journées Médiévales, on poursuivit avec brio la réalisation de nouveaux spectacles.

Une idée brillante germa dans l’esprit de conseillers municipaux fuxéens: réhabiliter le vieux pré usé de l’Espinet. Soumise au COPAF, ce dernier approuva illico.

On terrassa à tout va, on échafauda ici et là, on aménagea en haut et en bas. En cette année 1987, le Théâtre de l’Espinet sortait de terre. Face aux majestueuses tours de pierres et de sang, le grand show était déjà là !
Le décor pouvait étreindre le château quant il n’était pas celui-ci. Le spectacle pouvait prendre une dimension extraordinaire. Il ne s’en priva pas.

Au confluent de l’Ariège et de l’Arget, des dizaines de bénévoles affluèrent, car il était naturel de participer à la fête. Dans une énergie considérable, gens d’ici et d’ailleurs se précipitèrent sur ce lieu mythique.
On se mit à coudre, planter, édifier, chevaucher, raconter, gueuler, batailler, tuer, pleurer, danser, rigoler et s’aimer.

 
Depuis cette date, différents scénaristes, metteurs en scène et productions ont participé au succès de l’Espinet. Maints présidents, adhérents, comédiens et figurants ont apporté leur pierre à l’édifice dans un élan collectif fantastique. On pouvait et on peut toujours apparaître jeune ou vieux, riche ou pauvre, beau ou laid, connu ou non et se fondre dans cet univers particulier fait d’échanges, de générosité et de respect.

Avec le temps, les titres et les contenus des spectacles ont changé:
- Il était une Foix l 'Ariège
- Histoires et Légendes d'Ariège
- L'Ariège au fil du temps
- Les Explorateurs du temps
- Le secret des Cathares

 
Il y eut bien sûr quelques remous et tempêtes, c’était inévitable. On s’essouffla, on se fatigua; un repos salutaire de 4 ans (1993, 94, 95 et 96) vint endormir l’Espinet.

Mais les belles choses ne meurent jamais.
Le réveil sonna et on repartit de plus belle, pour toujours, comme à chaque fois... 

****************

Nommée « le COPAF » à son début, puis « Il était une Foix l'Ariège » à la reprise des spectacles, l’association s'appelle désormais « Foix Terre d' Histoire » (depuis l'an 2000).

En plus de l’incontournable spectacle de l'été, elle a développé différentes activités afin d'animer, tout au long de l'année, la vie de la Cité Comtale.

Elle a participé, entre autres, au Marché de Noël aux Forges de Pyrène, à la Fête de la Musique, au Défilé du 13 Juillet, au Passage du Tour de France; elle organise annuellement un Loto, une soirée Mounjetado pour la Fête de Foix, une soirée Castagnade, l'Omelette Pascale, une soirée déguisée...

Pendant la période du spectacle, quelques animations au château réjouissent les touristes découvrant ainsi une visite animée.

En 2012, une page a été tournée. Jimmy est revenu et une nouvelle société de production (La Maison Production - Sébastien Salvagnac) ont créé un nouveau spectacle: :Histoire d'OC, la Légende des Ames Cathares.
Ce dernier prend une tout autre envergure avec la projection d'images vidéos en 3 D fantastiques sur les tours du Château; c'est du jamais vu dans la région et il y a dorénavant 2 spectacles en 1: le premier sur le château et l'autre sur scène.
Ce spectacle a existé pendant 3 ans avec des modifications de contenus et de mises en scène tous les ans.

En 2015, une nouvelle création a été mise en place, toujours avec la même équipe que lors des 3 années précédentes et avec toujours des projections extraordinaires sur le château.
Ce spectacle se nomme alors :
Sur les Chemins de l'Histoire.


L'association fonctionne avec un bureau de 8 personnes et un conseil d’administration de 19 membres; elle compte 150 membres dont 120 figurants.

Un salarié assure la permanence à l'atelier couture et au bureau.




L'organigramme 2016
haut de page

---------------------------LE PRESIDENT---------------------------

Laurent Simonet


------------------------------LE BUREAU------------------------------ 
haut de page

 Président
Laurent Simonet

 Secrétaire
Laure Ferrand

Secrétaire adjoint
Arnaud Da Cunha

Trésorier
Francis Belvèze

Trésorier adjoint
Corine Gonzales

Médiateur-Commissaire
Patrick Casty

 ---------------------LE CONSEIL D'ADMINISTRATION ---------------------
haut de page 

Marylène Casty
Patrick Casty
Laure Ferrand
Corine Gonzalès
Josy Parre
Laurent Simonet
Francis Belveze
Arnaud Da Cunha 
Céline Vieux
Loic Ferré
Agathe Roumieu 
Richard Beley
Loic Ferré
Marie Gaston